Nouveau-né

Nouveau-né

Camille

L’une des choses que j’adore dans la photo de nouveau-né – et c’est pour cette raison que j’en ai fait ma spécialité – c’est que je suis toujours joyeusement accueillie par des parents fiers de me présenter leur petite progéniture. Encore plus quand il s’agit de retrouvailles et non pas d’une première rencontre, comme ce fut le cas avec Nathanaële et Morgan que j’avais photographiés en mode bedon rond. Les revoir en mode jeunes parents, les écouter parler de leur famille avec tant de douceur et de bienveillance, moi, ça me touche inévitablement. Dans leurs yeux, je voyais flotter des petits coeurs brillants et avec les miens, j’ai fait des images qui ont rendu mon coeur happy-happy.

Mention spéciale à la houpette trop craquante de Camille!

Nouveau-né

Isaure

Claire m’avait décrit son bébé comme « une jolie petite Isaure de 4 mois super souriante ». On avait rendez-vous un dimanche matin, vous savez, ces dimanches matins d’automne ensoleillés, un peu frisquets, qui donnent envie de cocooner toute la journée.

Avec Isaure, Claire et Simon, c’est un peu ça qu’on a fait, cocooner. En jasant de tout et de rien, de l’Islande que Claire a visité et que je visite l’année prochaine, des caisses en bois de la SAQ qui ont servi pour leur superbe table de salon, de la balade sur le Mont-Royal qui a déclenché la naissance d’Isaure, de leur recherche d’appartement, des deux chats qu’ils ont recueilli dans la rue. Tout ça en buvant un thé, en allaitant, en prenant des photos (j’étais quand même là pour ça, tsé) et sous les innombrables sourires d’Isaure. Parce que oui, Isaure a honoré les paroles de sa maman et nous a gâtés de sa bonne humeur. C’était doux, agréable, comme un moment entre amis. J’adore les dimanches matin!

Nouveau-né

Léon, Lucien, Élodie & Antoine

Je ne bois généralement pas de café, excepté :
1- depuis une semaine, pour survivre à cet agenda printanier de ministre,
2- quand c’est barista Lucien qui le prépare, parce que, faut bien le dire, un garçonnet de 2 ans assis sur un comptoir de cuisine qui te propose un café et y met tout son sérieux, tu ne peux pas ne pas dire oui.

En plus, Lucien, il a un petit frère tout neuf, Léon, qui n’avait même pas 10 jours cette journée-là. Léon qui a même pris son bain dans la cuisine sous l’œil attentif et bienveillant de Lucien.

En plus (bis), Lucien et Léon vivent dans l’une des plus belles maisons du Plateau, avec des parents formidables, une lumière naturelle abondante et une déco soignée et colorée comme je les aime, incluant plusieurs objets de créateurs d’ici. Toutes les conditions pour une séance photo parfaite!

Nouveau-né

Gaspard

J’adore photographier les bébés d’à peine quelques jours. Ça me fascine, ça m’inonde de joie, ça m’apaise. Ça fige le temps. Entre deux clics, c’est indéniable, je m’arrête toujours pour les observer, silencieusement, simplement, candidement. C’est mon petit moment à moi, le cœur au beau fixe et les étoiles dans les yeux.

Ici, le bébé d’à peine quelques jours, 13 pour être précise, c’est Gaspard, semi-ange, semi-marmotte qui en écrasait dur pendant que je le photographiais, pendant que je le contemplais, pendant que ses parents et moi papotions près de lui.

Ce que j’adore aussi? Le jaune avec le gris (ou le gris avec le jaune)! Alors quand je suis entrée dans la chambre de Gaspard, à la déco soignée, à l’éléphant (pas gris, mais) jaune, au tour de lit gris étoilé, au cache-couche à pois gris, aux rideaux à chevrons jaunes et à la couverte lignée jaune, j’ai su que le moment serait beau et bon.

Le moment de grâce, celui pour lequel j’accorde officiellement trois étoiles à cette session? Le sourire de Gaspard envoyé à sa maman (à la toute fin des photos), alors qu’elle dépose un baiser sur sa joue. Magique!