Bedon rond

Emilie & Mathias

À part peut-être pour le dernier mois qui parait souvent durer trois éternités, je crois que les neuf mois que compte la grossesse ne sont pas de trop pour se préparer à l’arrivée d’un bébé. Au delà de la préparation matérielle, il y a la préparation mentale, celle qui nous permet de nous immiscer doucement dans le monde de la parentalité, d’écrire le préambule d’un nouveau chapitre familial, mais aussi de naître, en tant que maman et papa.

Je vois les séances photo de grossesse comme une opportunité à cette préparation. En attendant la déferlante que provoquera le tsunami d’amour à venir, c’est une manière de mettre le temps sur pause pour apprécier les derniers moments de la vie à deux et se projeter dans l’avenir. Pour réfléchir ensemble aux valeurs que l’on souhaite inculquer, pour faire des paris sur la couleur de ses cheveux ou sur ses traits de caractère, pour rêver grand sur la vie qu’on souhaite lui offrir. C’est à peu près tout ça qu’Émilie et Mathias ont fait lors de leur séance. 

Dans les séances grossesse, j’aime bien poser des questions qui mènent à des réflexions et des réponses susceptibles de faire couler de petites émotions sur les joues. Je n’écoute pas toujours les réponses, soit parce qu’elles sont chuchotées, soit parce qu’elles sont intimes. Mais j’en profite pour attraper ces émotions dans mes filets à pixels pour en faire des images qu’on regardera avec bienveillance plus tard, dans quelques mois mois quand bébé sera né, dans quelques années quand il demandera d’où viennent les bébés ou dans quelques décennies quand ce sera à son tour de donner la vie!

—- Lucie

You Might Also Like...

Aucun commentaire

Laisser un commentaire