0
Bébé

Emilio & Sofia

À sa naissance, on se demande comment un être humain peut-être aussi minuscule. Puis on s’habitue à lui et cela nous surprend moins. Et une fraction de temps plus tard, alors qu’il ne rentre plus dans son berceau ou que ses premières tenues lui sont déjà trop petites, le même étonnement revient en regardant les photos de sa naissance. Comme si on avait déjà oublié comme notre bébé était minuscule.

Ah! Le temps. Ce temps qui ne reviendra pas, ce temps qui nous joue des tours, ce temps qui nous file entre les doigts. Un jour, bébé n’aura plus un mois, mais deux. Il n’aura plus un an, mais deux. Puis il fera sa première rentrée à l’école. Et comme pour mettre un pansement sur les mois qui ont passé à la vitesse des minutes, on se plongera dans ses toutes premières photos. Quand il n’avait qu’un mois, qu’une semaine ou même qu’un seul jour. Pour se souvenir.

J’ai acheté une vieille affiche publicitaire de Kodak il y a quelques mois, la phrase d’accroche dit : « La seule arme contre l’oubli, c’est un Kodak ». Kodak, Canon ou iPhone, je trouve qu’il n’y a rien de plus vrai!

Voici Emilio, Sofia et leurs parents lors d’un fragment de temps dans leur nouveau quotidien.

— Lucie

« Pas seulement une excellente photographe mais aussi une très belle personne. Lucie est très douce, gentille et professionnelle. Elle a su nous mettre à l’aise pendant la séance. Merci encore pour ce beau moment. » – Laura

You Might Also Like...

Aucun commentaire

Laisser un commentaire