Lucie Bataille Mamathon Paris
Bedon rond Nouveau-né

Mamathon

Le week-end dernier, j’ai photographié mon tout premier événement à Paris. Et pas n’importe lequel, puisqu’il concorde parfaitement avec ma passion pour la naissance et la petite enfance. Cet événement, c’était le Mamathon, une journée destinée aux futures et jeunes mamans. Le programme? Une journée complète d’activités, allant du yoga prénatal au portage de bébé en passant par des ateliers DIY (anneau de dentition, origami, etc.). Le Mamathon était aussi l’occasion de découvrir des créateurs et des partenaires du milieu, en plus d’échanger avec d’autres mamans dans un décor magnifique, lumineux et coloré. Plusieurs mamans sont venues avec leur bébé, autant dire que je me suis gâtée en prenant des photos de leur joli minois!

Petit tour d’horizon en images de cette chouette journée.

Organisation : La Cigogne Française
Lieu : Vaisselle Vintage
Partenaires et créateurs : Eyha (accessoires bébés, annonce d’événements et objets de décoration)  •  Mini Minois (faire-part de naissance en vidéo)  •  French Poupon (baby box inspirée du concept finlandais)  •  Les ateliers de Sabi (atelier de portage physiologique pour bébé et enfant)  •  Baby Shell (coquillage d’allaitement pour la prévention et le traitement des crevasses)  •  Hiba Boufares (ostéopathe)  •  Rozyli (kits de couture pour bébé)  •  Made in Femmes (lingerie d’allaitement, de maternité et de maillot de bain)  •  Institut La Parigote (institut de beauté)  •  Flutter Nursing Clip (accessoire d’allaitement)

Pssst! Il parait que la seconde édition de l’événement est prévue le 9 décembre!

— Lucie

Lucie Bataille photographe naissance Paris
Nouveau-né

Emma

« Je ne comprends pas comment elle a pu être aussi active dans mon ventre pendant toute la grossesse et comment elle peut être aussi calme depuis qu’elle est née. J’ai l’impression que ce n’est pas le même bébé. » Elle me fait rire Émilie, quand elle me parle de son bébé. C’est vrai qu’Emma, c’est à peine si elle a ouvert un oeil le temps de ma visite à la maternité, histoire qu’on n’oublie pas de la nourrir, pour ensuite retomber dans un état d’abandon total qui fait déborder le coeur juste à la contempler. Trois petits jours de vie seulement et déjà tellement d’amour à revendre.

Voir des parents tomber en amour avec leur bébé, être témoin des tout premiers moments, mieux encore, pouvoir en faire des traces pour les souvenirs, c’est du bonheur en boite que je n’échangerais pour absolument rien au monde!

Lucie Bataille photographe grossesse Paris
Bedon rond

Emilie & Mathias

À part peut-être pour le dernier mois qui parait souvent durer trois éternités, je crois que les neuf mois que compte la grossesse ne sont pas de trop pour se préparer à l’arrivée d’un bébé. Au delà de la préparation matérielle, il y a la préparation mentale, celle qui nous permet de nous immiscer doucement dans le monde de la parentalité, d’écrire le préambule d’un nouveau chapitre familial, mais aussi de naître, en tant que maman et papa.

Je vois les séances photo de grossesse comme une opportunité à cette préparation. En attendant la déferlante que provoquera le tsunami d’amour à venir, c’est une manière de mettre le temps sur pause pour apprécier les derniers moments de la vie à deux et se projeter dans l’avenir. Pour réfléchir ensemble aux valeurs que l’on souhaite inculquer, pour faire des paris sur la couleur de ses cheveux ou sur ses traits de caractère, pour rêver grand sur la vie qu’on souhaite lui offrir. C’est à peu près tout ça qu’Émilie et Mathias ont fait lors de leur séance. 

Dans les séances grossesse, j’aime bien poser des questions qui mènent à des réflexions et des réponses susceptibles de faire couler de petites émotions sur les joues. Je n’écoute pas toujours les réponses, soit parce qu’elles sont chuchotées, soit parce qu’elles sont intimes. Mais j’en profite pour attraper ces émotions dans mes filets à pixels pour en faire des images qu’on regardera avec bienveillance plus tard, dans quelques mois mois quand bébé sera né, dans quelques années quand il demandera d’où viennent les bébés ou dans quelques décennies quand ce sera à son tour de donner la vie!

Nouveau-né

Lou

Anaïs et Maxime, avec leur petite Lou, ils ont une place toute particulière dans mon coeur. J’aime bien penser à eux parce qu’ils me donnent systématiquement le sourire. On s’est connus à Montréal et au début, ce n’était pas pour faire des photos d’eux mais pour les préparer à la naissance de Lou.

Photographier une famille quand on a été leur doula, c’est vraiment magique. Parce qu’on les connaît déjà, parce qu’on a vécu avec eux les inquiétudes de la grossesse et les joies de la naissance, mais également parce qu’on les a vu naître, eux aussi, en tant que parents. Dans les photos de cette séance, c’est toutes ces émotions que j’ai voulu mettre. Les émotions de ces trois âmes qui apprennent à se connaître, à s’apprivoiser, à s’aimer pour la vie. Ce fut tout un privilège de capter ces émotions et ces moments où absolument rien ne compte davantage que la fragilité de la vie et la force du lien maternel et paternel. En les quittant, j’avais l’âme comblée d’avoir absorbé autant de tendresse et de délicatesse.

Bedon rond

Marie-Claude & Sébastien

Photographier une femme qui porte la vie en elle est un toujours un moment spécial et chéri que j’attends avec impatience et que je vis avec émotions.  Je m’arrête souvent pour méditer sur ce pouvoir miraculeux de créer la vie que la nature nous offre. Créer. La. Vie.

Vous allez me trouver poétique, mais j’aime contempler cet acte à la fois universel et personnel, cet élan naturel qui guide l’humanité depuis toujours. Ce privilège le plus merveilleux qui nous est donné revêt à la fois une force et une fragilité qui forgent notre identité de manière unique. Non seulement dans nos empreintes et notre identité physique, mais aussi, et surtout, dans notre personnalité et notre psyché.

C’est souvent avec cette philosophie planant dans ma tête que j’aborde les séances bedon rond. Et je dois dire qu’avec la sérénité, la quiétude et la plénitude qu’exhalaient Marie-Claude et Sébastien cette journée-là, je suis repartie en appréciant la chance d’être en vie, purement et simplement. :-)

Nouveau-né

Camille

L’une des choses que j’adore dans la photo de nouveau-né – et c’est pour cette raison que j’en ai fait ma spécialité – c’est que je suis toujours joyeusement accueillie par des parents fiers de me présenter leur petite progéniture. Encore plus quand il s’agit de retrouvailles et non pas d’une première rencontre, comme ce fut le cas avec Nathanaële et Morgan que j’avais photographiés en mode bedon rond. Les revoir en mode jeunes parents, les écouter parler de leur famille avec tant de douceur et de bienveillance, moi, ça me touche inévitablement. Dans leurs yeux, je voyais flotter des petits coeurs brillants et avec les miens, j’ai fait des images qui ont rendu mon coeur happy-happy.

Mention spéciale à la houpette trop craquante de Camille!