Bébé

Camille

Il y a quelques jours, la maman de Camille me disait : « la bulle des premiers jours me manque. » Il n’avait que deux petites semaines le jour de sa séance, il en a sept maintenant. C’est si peu de temps, mais tellement de choses se sont passées depuis. Vous me le dites tous les jours et ça me fait personnellement un peu peur : voir grandir vos bébés aussi vite me rend déjà nostalgique, alors quand je serai maman à mon tour, comment vais-je faire pour profiter au mieux de tous ces moments précieux avec mon bébé sans vouloir changer les minutes en heures et les jours en semaines?

C’est là, je crois, que l’on réalise toute l’importance de la photographie. C’est la seule manière ou presque de mettre un temps d’arrêt sur ces instants éphémères afin qu’ils restent un peu plus longtemps dans les mémoires. Dans votre mémoire de parents, mais aussi dans celle de vos enfants qui une fois adultes, pourront se fier à ces images pour accompagner les anecdotes d’enfance que vous leur raconterez.

Bébé

Armand, Augustin, Anne-Sophie & Peterson

Je me réjouissais de retrouver cette adorable famille que j’avais déjà eu la chance de photographier six mois auparavant à la maternité. Six mois, c’était il y a une éternité et hier en même temps. La naissance d’un enfant a ce don de chambouler notre notion du temps et de nous rendre nostalgique de moments de vie qui ne sont pourtant pas si lointains. Alors vite, tirons la langue à ce temps qui fait défiler les jours, semaines et mois trop rapidement et mettons ces moments en boite pour s’en souvenir le plus longtemps possible!

Cette séance chez Armand, Augustin et leurs parents a eu lieu un peu avant Noël, c’était même la veille du baptême d’Armand. Il y avait donc cette ambiance festive qui flottait dans l’air, celle où l’amour est encore plus palpable, les yeux plus pétillants et la joie plus forte.

Merci encore à vous quatre pour votre accueil chaleureux et votre confiance!

— Lucie

Photographe bébé Paris
Bébé

Miguel

Trois mois après leur séance à la maternité alors que Miguel n’avait que cinq petits jours au compteur de la vie, c’est à la maison que je l’ai retrouvé lui et ses parents pour une deuxième séance photo. Bianca et Pedro ont en effet fait le choix d’immortaliser des fragments de vie tout au long de la première année de Miguel en faisant appel à mes services. C’est ainsi que nous nous retrouvons tous les trois mois pour créer des souvenirs de son évolution. Et Dieu sait qu’un bébé évolue de mois en mois au cours de sa première année, parfois même d’un jour à l’autre!

Photographe maternité Paris
A la maternité

Miguel

La première fois que j’ai photographié Miguel, je ne l’ai pas vraiment vu car il était encore bien au chaud dans le bedon de sa maman. J’avais d’ailleurs par la suite publié la séance photo de la grossesse dans une jolie rue de Paris. Ce n’est que la semaine suivante, alors que Miguel a pointé le bout de son nez plus tôt que prévu, que j’ai pu le rencontrer en chair et en os pour immortaliser quelques-uns de ses premiers instants de vie. 

photographe bébé paris
Bébé

Léon

Gaëlle et Roberto m’avaient dépeint leur tableau familial d’une manière telle que j’avais hâte de les rencontrer pour figer quelques moments de leur nouvelle réalité. Les échanges en vue de la préparation d’une séance sont importants car ils me permettent de récolter quelques indices sur ce qui est précieux pour les familles que je vais photographier. En arrivant chez Léon et ses parents, par exemple, je savais que ce qu’ils attendaient de la séance concordait parfaitement avec mon approche, que chaque geste serait naturel et qu’ils n’auraient d’yeux que pour leur petit homme. En me détaillant les moments qui comptaient pour eux, il m’avaient fourni le scénario parfait pour réaliser ensemble des images reflétant leur quotidien. 

photographe grossesse paris
Bedon rond

Ségolène, Romain, Zoé & Victor

Je crois que je ne saurais résumer aussi bien que Ségolène cette séance grossesse avec Romain et leurs deux coquins. Ce moment ensemble s’est passé tout naturellement, dans la découverte, les rires et la joie. Lors de nos échanges préparatoires, Ségolène m’avait dit que ce qui était important pour eux dans la séance photo, c’était : « « Fixer » ce moment si heureux. Unique. Et qui finalement est assez court et que je suis la seule à pouvoir vivre à 100%. »

photographe grossesse paris
Bedon rond

Emilie, Roland, Carla & Joseph

Im-po-ssi-ble de s’ennuyer quand on passe du temps avec ces quatre-là! Déjà, on sent la bonne humeur générale dès la première minute. Il ne me fallait pas plus qu’un accueil chaleureux et des sourires lumineux pour deviner que la séance photo serait joyeuse. Je crois que je n’ai pas besoin d’introduction plus longue pour vous les présenter, je laisse les images parler d’elles-même!